• L’adhésion au Ciné Club est fixée à 5,00 euros, la carte annuelle et nominative donnant accès aux séances « Ciné Club » à un tarif très préférentiel.

    Bulletin d'adhésion 2018 - 2019 


  • Le Ciné Club de Ciné Salon 13 : l’événement de la rentrée

     

                Dans un véritable souci d’innovation  de sa programmation culturelle, l’association Ciné Salon 13 est heureuse de vous faire part de la naissance de son Ciné Club, événement cinématographique de la rentrée.

     

                Trait de génie pour les uns ou de folie pour les autres il nous est apparu comme une évidence de concrétiser l’idée d’un Ciné Club qui nous habitait depuis la  réactivation de l’association en 2009. Il va sans dire que sans le précieux concours de la direction des cinémas salonais rien n’aurait pu être possible. Œuvrant depuis longtemps  pour le 7ème Art, Laurent Raffaelli et Laurent Mossé nous ont soutenu spontanément dans notre entreprise, ajoutant leurs compétences à notre savoir faire et à notre amour du cinéma.  Dans le cadre du Ciné Club, nous proposerons une fois par mois des soirées thématiques la plupart du temps en partenariat avec le monde associatif du Pays salonais et la librairie La Portée des Mots. Poursuivant notre action auprès des scolaires et des seniors nous organiserons également en après-midi des séances intergénérationnelles dans les mêmes thématiques.

     

     


  • HOMMAGE A JACQUES DEMY

    Dans le cadre du 80éme anniversaire de sa naissance et des 50 ans de la sortie de Lola, son premier long métrage, « Ciné Salon 13 – Les Enfants du Paradis » rendait  hommage à Jacques DEMY les 16 et 17 juin sous le parainage exceptionnel de Xavier LEHERPEUR journaliste à CANAL +, Studio Ciné Live et au  Masque et la plume sur France Inter.

    HOMMAGE A JACQUES DEMY

     

    C’est l’école de danse salonaise Art Com qui le 16 en début de soirée  place Gambetta ouvrait les festivités sur une chorégraphie originale de Sandrine  Fraile évoquant les demoiselles de Rochefort. Danser dans la rue sur des airs chantants et des musiques colorées, nous étions les seconds après la ville de Nantes à revivre en grandeur nature le rêve enchanté de Jacques Demy.


    HOMMAGE A JACQUES DEMY

    Nous ouvrions ensuite notre festival avec la projection du film d’Agnès Varda Jacquot de Nantes. Réalisé peu avant la mort de son mari, elle y retrace son enfance, ses rêves, ses premiers pas dans le monde du cinéma: Il était une fois un garçon, élevé dans un garage où tout le monde aimait chanter. C'était en 1939, il avait 8 ans, il aimait les marionnettes et les opérettes. Puis il a voulu faire du cinéma mais son père lui a fait étudier la mécanique. C'est de Jacques Demy qu'il s' agit et de ses souvenirs. C'est une enfance heureuse qui nous est contée, malgré les événements de la guerre et de l'après-guerre.

    HOMMAGE A JACQUES DEMY

    Le lendemain à 14h00, Peau d’âne était le prétexte d’une séance intergénérationnelle au cours de laquelle l’ensemble des élèves de l’école primaire Viala-Lacoste retrouvaient des seniors venus des foyers et maisons de retraite pour « se raconter leur cinéma ». Xavier Leherpeur en a également profité pour expliquer un peu mieux aux enfants le cinéma de Jacques Demy qu'il connaît si bien. 

    HOMMAGE A JACQUES DEMY

    La soirée agrémentée d’une assiette s’achevait par la projection de Lola et Les demoiselles de Rochefort, deux films emblématiques; l'un parce qu'il est son premier, l'autre parce qu'il remporte aujourd'hui encore un grand succès au profit du public.

    HOMMAGE A JACQUES DEMY

    En marge de la manifestation, la bibliothèque municipale accueillait une exposition d’affiches des films de Jacques Demy. C'est également cette année-là que nous inaugurions un partenariat avec l'office du tourisme de la ville qui mettait à notre disposition une vitrine devant la mairie.  

    HOMMAGE A JACQUES DEMY


  • Semaine Bleue 2011: Le temps des porte-plumes

    Pour la seconde année consécutive, Ciné Salon 13 – « Les Enfants du Paradis » participait à la Semaine Bleue en partenariat avec le C.C.A.S. et les cinémas salonais. Cette semaine de solidarité en faveur des seniors avait pour thème « A tout âge : acteurs, proches et solidaires ».

     

     

    En projetant dans l’après-midi du 20 octobre 2011 le film de Robert Duval Le temps des porte-plumes en séance intergénérationnelle nous donnions aux seniors l’occasion de « raconter leur école » aux enfants issus des écoles primaires, du lycée Le Rocher et du collège Jean Moulin témoignant par leur nombreuses questions d’un intérêt souvent attendrissant.

     

    Le goûté partagé entre petits et grands à l’issue de la séance a donné lieu à de beaux moments d’émotion.


    Semaine Bleue 2011: Le temps des porte-plumes

    Semaine Bleue 2011: Le temps des porte-plumes

    Dans la soirée le débat suscité par le film et animé par Arlette Rousset, professeur des écoles formatrice à la retraite portait sur «  Quel avenir pour l’école de demain ? ».

    Semaine Bleue 2011: Le temps des porte-plumes


  •  

     

    Le 2 décembre: Hommage à Jacques TATILe 2 décembre: Hommage à Jacques TATILe 2 décembre: Hommage à Jacques TATI

     

    Le 2 décembre en ayant accepté spontanément de participer à l'hommage que nous rendions à Jacques TATI le réalisateur Sylvain CHOMET donnait à l'association ses premières lettres de noblesse. Le réalisateur des Triplettes de Belleville présentait  L’illusionniste réalisé à partir d'un scénario inédit de Tati.

    Le 2 décembre: Hommage à Jacques TATI

    Après une projection scolaire et tous publics réussie de Jour de Fête, nous présentions devant des spectateurs enchantés L'illusionniste qui nous faisait revivre l'ultime aventure de Jacques Tati. Le film a depuis reçu le prix du meilleur film d'animation européen, le Spotlight award du National Board of Review 2010, le prix du New York Film Critics Circle Awards 2010 ainsi que le César du meilleur film d'animation 2011. Il a en outre été nommé aux British Independent Film Awards 2010, Chicago Film Critics Association 2010, Las Vegas Film Critics Society Awards 2010, San Diego Film Critics Society Awards 2010, Golden Globes 2011 ainsi qu'aux Oscars 2011. Comme quoi Tati mène loin, très loin...


  • Ciné Salon 13 naissait...

    La Semaine Bleue est depuis quelques années un rendez-vous important en France comme dans notre ville de Salon de Provence. C'est en nous greffant à un rendez-vous déjà existant que nous avons choisi d'inaugurer notre association.

    Octobre 2010 : Monsieur Batignole (Semaine bleue)

    Réunir des personnes âgées et des enfants autour d'un même film, voilà notre projet. Le film Monsieur Batignole de Gérard Jugnot était ainsi l'occasion d'une séance inter-générationnelle le 14 octobre 2010. Ayant pour fond la France occupée de 1942, le film raconte la rencontre entre un enfant juif et dmond Batignole, un boucher sans histoire qui tente de survivre comme tant d'autres. Il aurait pu se laisser entraîner par son entourage et sa lâcheté sur les pentes de l'infamie. Mais il va choisir de lutter pour sauver la vie de Simon, le petit garçon qu'il a recueilli. Un film sur le partage donc, la générosité et l'amitié qui résume bien les motivations de notre association. 

     

    Nous avons fait appel à Jean-Louis Riccioli, conservateur en chef du musée de l'Empéri pour animer la séance et nous faire part de son précieux savoir sur la guerre. 

    Octobre 2010 : Monsieur Batignole (Semaine bleue)

    Cette première séance, riche en émotions, a été pour nous un succès qui nous a engagé à continuer sur cette voie. Nous n'avons depuis manqué aucune semaine bleue et nous projetons chaque année un film pour réunir l'ancienne et la nouvelle génération.

     

    Octobre 2010 : Monsieur Batignole (Semaine bleue)