• Espigoule débarque à Salon .....C’est dans la joie et la bonne humeur que le  vendredi 6 décembreEspigoule débarque à Salon ..... nous terminions l’année avec une soirée exceptionnelle qui,  placée sous le signe du cinéma régional était l’occasion pour les 160 spectateurs présents de voir ou revoir le film « Les quatre saisons d’Espigoule » et de découvrir en avant première « Afrik’Aïoli » en présence du réalisateur Christian Philbert, du scénariste Jacques Dussard et des comédiens  Jean Marc Ravera et Mohamed Metina dit Momo. Devant le succès de la soirée et de l’aïoli monstre que nous avions préparé pour agrémenter l’entracte nous ne sommes pas restés insensibles à la chaleur des remerciements de l’équipe du film et de la direction des cinémas salonais qui soulignait la « belle complicité » entretenue tout au long de l’année avec l’association. 

    Espigoule débarque à Salon .....

    Espigoule débarque à Salon .....



  • Semaine de l'Europe: Nicostratos le pélican 

    Sollicitée par le Centre Communal d’Action Sociale à l’occasion de la fête de l’Europe, au lendemain du 9 mai l’association organisait en partenariat avec le cinéma Les Arcades une séance intergénérationnelle qui réunissait une centaine d’élèves de l’école élémentaire Viala Lacoste auxquels s’étaient joints 10 résidents de la maison de retraite L’Esterel.

    Semaine de l'Europe: Nicostratos le pélican

     

     

     

    Introduit par quelques notions historiques sur la fête de l’Europe, le film d’Olivier Horlait, « Nicostratos le pélican » était l’occasion de mettre à l’honneur la Grèce, le premier état du sud à avoir intégré l’Union Européenne en 1981. Le goûter qui prolongeait la séance était apprécié des petits comme des grands.

    Semaine de l'Europe: Nicostratos le pélican

     

     

     



  • Hommage à Claude Chabrol      Poursuivant ses rencontres avec les réalisateurs qui ont marqué l’histoire du cinéma français le 1er et 2 juin Ciné Salon 13 rendait hommage à Claude Chabrol en présence de Xavier Leherpeur et Cécile Maistre la fille adoptive du réalisateur.Hommage à Claude Chabrol

    C’est le Félix Trio Jazz qui le vendredi soir accueillait le public pour la soirée d’ouverture au cours de laquelle était projeté « Le beau Serge », premier film de Chabrol.

     

    Hommage à Claude Chabrol

     

     

     

     

     

    Hommage à Claude Chabrol

     

     En marge de la manifestation organisée en partenariat avec les cinémas salonais et Salon Culture une exposition lui était consacrée dans le hall de la bibliothèque municipale.

    Hommage à Claude Chabrol

    Samedi matin, Michel Ruquet responsable de l’association Ciné Plein Soleil organisatrice d’un festival sur Cavaillon animait une conférence sur le thème « Chabrol durant la période Isabelle Huppert » à la suite de laquelle une vingtaine d’amateurs partageaient une daube « Chabrolaise » préparée par l’un des bars de la Place Crousillat.

    Hommage à Claude Chabrol

     

    Xavier Leherpeur « fil rouge » omniprésent faisait partager sa passion pour « Chacha » aux 120 spectateurs présents pour l’occasion durant ces deux jours. Terminant magistralement le week-end, Cécile Maistre  présentait « La fille coupée en deux », avant dernier film de son père adoptif dont elle a écrit le scénario. Comme un encouragement en retour à nos remerciements, Cécile Maistre déclarait modestement : « c’est vous les fondus qu’il faut remercier de défendre le cinéma comme un art et non comme une entreprise commerciale ».

    Hommage à Claude Chabrol


  • Semaine Bleue: Un château en EspagnePour la troisième année consécutive le 18 octobre avec la projection du film « Un château en Espagne »  d’Isabelle Doval nous participions  à la Semaine Bleue, semaine nationale  de solidarité envers les  retraités et les personnes âgées organisée par le Centre Communal d’Action Sociale.

     

     

     

    Cette année encore le goûter servi dans le hall des Arcades à la cinquantaine d’enfants venus de l’école élémentaire Saint Norbert et du collège Jean Moulin  entourant les séniors venus de la résidence Verte Prairie donnait lieu à un beau moment d’émotion et de tendresse notamment quand des collégiens leur remettait des gâteaux confectionnés  à leur intention.

    Semaine Bleue: Un château en Espagne

    Semaine Bleue: Un château en Espagne


  • Hommage à François TRUFFAUT      Pour célébrer le 80ème anniversaire de la naissance de François Truffaut Ciné Salon 13 lui rendait  hommage le 7 décembre en proposant  « Les 400 coups », occasion d’une projection intergénérationnelle et « Jules et Jim ».

    Hommage à François TRUFFAUT

     

             

     

           

     

             Au cours de la soirée, Jean-Christophe Incerti,  le libraire de La portée des Mots faisait le portrait du réalisateur, l’un des fondateurs de la Nouvelle Vague que nous avions également associée à cet hommage. L’assiette servie  entre les deux séances était l’occasion de partager un moment convivial.

    Hommage à François TRUFFAUT


  • Année 2014 

     

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • L’adhésion au Ciné Club est fixée à 5,00 euros, la carte annuelle et nominative donnant accès aux séances « Ciné Club » à un tarif très préférentiel.

    Bulletin d'adhésion 2018 - 2019 


  • Le Ciné Club de Ciné Salon 13 : l’événement de la rentrée

     

                Dans un véritable souci d’innovation  de sa programmation culturelle, l’association Ciné Salon 13 est heureuse de vous faire part de la naissance de son Ciné Club, événement cinématographique de la rentrée.

     

                Trait de génie pour les uns ou de folie pour les autres il nous est apparu comme une évidence de concrétiser l’idée d’un Ciné Club qui nous habitait depuis la  réactivation de l’association en 2009. Il va sans dire que sans le précieux concours de la direction des cinémas salonais rien n’aurait pu être possible. Œuvrant depuis longtemps  pour le 7ème Art, Laurent Raffaelli et Laurent Mossé nous ont soutenu spontanément dans notre entreprise, ajoutant leurs compétences à notre savoir faire et à notre amour du cinéma.  Dans le cadre du Ciné Club, nous proposerons une fois par mois des soirées thématiques la plupart du temps en partenariat avec le monde associatif du Pays salonais et la librairie La Portée des Mots. Poursuivant notre action auprès des scolaires et des seniors nous organiserons également en après-midi des séances intergénérationnelles dans les mêmes thématiques.

     

     


  • HOMMAGE A JACQUES DEMY

    Dans le cadre du 80éme anniversaire de sa naissance et des 50 ans de la sortie de Lola, son premier long métrage, « Ciné Salon 13 – Les Enfants du Paradis » rendait  hommage à Jacques DEMY les 16 et 17 juin sous le parainage exceptionnel de Xavier LEHERPEUR journaliste à CANAL +, Studio Ciné Live et au  Masque et la plume sur France Inter.

    HOMMAGE A JACQUES DEMY

     

    C’est l’école de danse salonaise Art Com qui le 16 en début de soirée  place Gambetta ouvrait les festivités sur une chorégraphie originale de Sandrine  Fraile évoquant les demoiselles de Rochefort. Danser dans la rue sur des airs chantants et des musiques colorées, nous étions les seconds après la ville de Nantes à revivre en grandeur nature le rêve enchanté de Jacques Demy.


    HOMMAGE A JACQUES DEMY

    Nous ouvrions ensuite notre festival avec la projection du film d’Agnès Varda Jacquot de Nantes. Réalisé peu avant la mort de son mari, elle y retrace son enfance, ses rêves, ses premiers pas dans le monde du cinéma: Il était une fois un garçon, élevé dans un garage où tout le monde aimait chanter. C'était en 1939, il avait 8 ans, il aimait les marionnettes et les opérettes. Puis il a voulu faire du cinéma mais son père lui a fait étudier la mécanique. C'est de Jacques Demy qu'il s' agit et de ses souvenirs. C'est une enfance heureuse qui nous est contée, malgré les événements de la guerre et de l'après-guerre.

    HOMMAGE A JACQUES DEMY

    Le lendemain à 14h00, Peau d’âne était le prétexte d’une séance intergénérationnelle au cours de laquelle l’ensemble des élèves de l’école primaire Viala-Lacoste retrouvaient des seniors venus des foyers et maisons de retraite pour « se raconter leur cinéma ». Xavier Leherpeur en a également profité pour expliquer un peu mieux aux enfants le cinéma de Jacques Demy qu'il connaît si bien. 

    HOMMAGE A JACQUES DEMY

    La soirée agrémentée d’une assiette s’achevait par la projection de Lola et Les demoiselles de Rochefort, deux films emblématiques; l'un parce qu'il est son premier, l'autre parce qu'il remporte aujourd'hui encore un grand succès au profit du public.

    HOMMAGE A JACQUES DEMY

    En marge de la manifestation, la bibliothèque municipale accueillait une exposition d’affiches des films de Jacques Demy. C'est également cette année-là que nous inaugurions un partenariat avec l'office du tourisme de la ville qui mettait à notre disposition une vitrine devant la mairie.  

    HOMMAGE A JACQUES DEMY