• Le 8 décembre pour clôturer l’année en beauté, le Ciné Club rendra hommage au réalisateur  Julien Duvivier, maître avec Marcel Carné et Jean Grémillon du « Réalisme poétique ».

    Julien Duvivier a marqué le cinéma français de la période 1930 - 1960 laissant une filmographie de près de 70 titres parmi lesquels on compte d’incontournables classiques du cinéma mondial. Célèbre pour sa noirceur et son pessimisme, il connut cependant l’un de ses plus grands succès publics avec « Don Camillo ».  

    Dans le cadre de cet hommage  le Ciné Club  propose deux films récemment restaurés en version numérique sur le thème des relations humaines cher au réalisateur : « La belle équipe » réalisé en 1936 avec Jean Gabin et Charles Vanel et « La fin du jour » réalisé en 1939 avec Louis Jouvet et Michel Simon.

     

    La soirée commencera à 19h00 par la projection de « La belle équipe » suivie par « La fin du jour » à 21h15. Entre les deux séances un buffet dînatoire sera proposé au public. 

    Tarif pour une séance : Normal 7,60 € - Adhérent du Ciné Club 5, 00 €

     

    Bande Annonce  La belle équipe

     

    Bande Annonce La fin du jour

     

    La leçon de cinéma

     

     


  •      Le 8 décembre pour clôturer l’année en beauté, le Ciné Club rendra hommage à l’un des maîtres du réalisme poétique : Julien DUVIVIER.

    Deux films vous seront proposés en version numérique remastérisée :

    Le 8 décembre, hommage à JulienDIVIVIER« La Belle Equipe » réalisé en 1936

     

     

     

     

     

    Le 8 décembre, hommage à JulienDIVIVIER« La fin du jour » réalisé en 1939

     

     

     

     

     

     

        Les informations concernant le déroulement de cette soirée exceptionnelle vous serons communiquées dès que possible.

     

     

    L’équipe de Ciné Salon 13


  •  
    Le
    dernier des 7 Mercenaires, l’acteur Robert Vaughn chevauche à nouveau aux côtés de ses compagnons dans l’immensité de l’Ouest éternel.

     

    Adieu l'artiste ...

     


  •           Le 17 novembre, Il était une fois dans l'OuestA l’occasion de sa seconde  séance qui aura lieu le jeudi 17 novembre, c’est au « western spaghetti » que le Ciné Club rendra à nouveau hommage avec « Il était une fois dans l’Ouest », film culte  réalisé en 1968 par le maître incontesté du genre Sergio Leone.

              Alors qu'il prépare une fête pour sa femme, Bet McBain est tué avec ses trois enfants. Jill McBain hérite alors des terres de son mari convoitées pour la valeur qu’elles vont prendre grâce au chemin de fer … Telle est la trame de ce véritable opéra moderne pour lequel le réalisateur a convié des stars internationales telles Henry Fonda, Charles Bronson et Claudia Cardinale. Sorti sur les écrans en 1969 avec près de 15 millions de spectateurs, «Il était une fois dans l’Ouest » est le troisième plus grand succès de l'histoire du cinéma en France, derrière « Titanic » et « La grande vadrouille ». La bande originale, partition légendaire d’Ennio Morricone a obtenu un succès discographique de la même ampleur que le film qu'elle accompagnait, demeurant classée dans les hit-parades français pendant plus de trois ans.

              L’accueil du public se fera à partir de 19h30 autour d’un cocktail. Compte tenu de la durée du film (2h55) proposé  en version numérique et en Version  Originale Sous Titrée, la projection commencera à 20h00 précise.     

     

     

    Tarif Normal 7,60 - Tarif réduit pour les adhérents 5,00 euros.

     

    Bande Annonce

    La leçon de cinéma


  •        
    9 octobre,  La Grande Vadrouille ouvre le Ciné Club    C’est par une séance spéciale « famille » que Ciné Salon 13 a choisi d’ouvrir la saison 2016 - 2017 du Ciné Club avec la projection du chef d’œuvre de Gérard Oury sorti il y a 50 ans : « La grande vadro
    uille ». 

    Traitant sur le ton de la comédie de l'Occupation seulement vingt ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le film raconte les déboires de deux Français se retrouvant obligés d'aider un petit groupe d'aviateurs britanniques à se rendre en, tout en étant poursuivis par les Allemands. Sorti en décembre 1966, avec plus de 17 millions de spectateurs lors de son exploitation en salles, le film a été pendant plus de trente ans le plus grand succès cinématographique sur le territoire français, toutes nationalités confondues. "La Grande Vadrouille" marque la dernière apparition à l’écran du duo comique Bourvil - De Funès.

     

    L’accueil du public se fera à partir de 16h00 autour d’un goûté pour petits et grands.  

              Tarif Normal 7,60 - Tarif réduit pour les adhérents 5,00 euros.

     

     

    Bande Annonce 

     La leçon de cinéma

     

     


  • Programmation de la saison 2016 - 2017 du Ciné Club

    Les  horaires des séances seront communiqués en leurs temps.

    Les tarifs sont inchangés:

    Tarif Normal 7,60 euros

    Tarif Adhérents 5,00

    Bulletin d'adhésion 2016 - 2017

     

     


  • Xavier LEHERPEUR

    Journaliste, critique de cinéma, chroniqueur de télévision et de radio, depuis sa plus tendre enfance Xavier LEHERPEUR fasciné par le rituel du rideau qui se lève se passionne pour le spectacle en général et la « féerie du cinéma » en particulier. Né en 1966 à paris, il est d’une génération où l’on ne fréquente les salles obscures que deux ou trois fois par an à l’occasion du dernier Walt Disney. C’est vers l’âge de 9 ans, après avoir vu « Le crime était presque parfait » d’Hitchcock qu’il prend conscience de l’existence d’un autre cinéma, le « Cinéma de minuit » lui permettant d’affiner sa cinéphilie. Ayant par obligation rejoint la faculté de médecine au sortir du lycée, il mettra 5 ans pour se convaincre véritablement qu’il n’est pas fait pour ce métier. Attaché de Presse du Théâtre 13 à Paris il s’initie dans le même temps en autodidacte au métier de journaliste comme pigiste pour le mensuel Ciné Live devenu Studio Ciné Live. A la suite d’un casting il rejoint en 2005 la « Matinale »  de Canal + puis « Le Cercle » en tant que « Chroniqueur cinéma » tout en intervenant sur l’émission « Le Masque et la Plume » de France Inter présentée par Jérôme GARCIN. Sensible au fait qu’on puisse « s’intéresser à lui », c'est toujours avec la même spontanéité qu'il nous fait l’amitié et l’honneur de se joindre à nous.


  • Jeudi 16 JUIN

    19h30 Cocktail d’ouverture.      

    20h00 « Chantons sous la pluie » de Stanley Donen et Gene Kelly. (VOST)

     

    VENDREDI 17 JUIN

    19h00 « Le silence est d’or » de René Clair.

    21h15 « Le scandale Paradjanov ou la vie tumultueuse d’un artiste           soviétique » de Serge Avédikian et Olena Fetisova. (VOST)

     

    SAMEDI 18 JUIN

    12h30 Repas à la Brasserie de La Fontaine place Crousillat.

    18h45 «Soyez sympas, rembobinez » de Michel GONDRY. (VOST)

    21h15 « Celui qu’on attendait » de Serge Avédikian présenté en sortie Nationale.

           Xavier LEHERPEUR et Serge Avédikian nous honoreront de leur présence à partir de Vendredi.

     

    Une assiette sera proposée entre les séances de Vendredi et Samedi.



  • Rétrospective Ingmar BERGMANAlors qu’ils avaient inscrit dans leur programmation du mois de mars la « Rétrospective Ingmar Bergman » réalisée au début 2012 par la société française de production et de distribution Artedis, les directeurs des Cinémas salonais Laurent Raffaelli et Laurent Mossé nous confiaient le soin d’animer deux soirées autour des 4 films projetés pour l’occasion : «Il pleut sur notre amour», et « L’eternel mirage » le 7 mars, « La nuit des forains » et « Rêves de femmes »le 14 mars. Bien que la majeure partie de notre activité ait été jusqu’à présent consacrée au patrimoine de la filmographie française, les cinéphiles passionnés que nous sommes ne pouvaient rater l’occasion de faire découvrir ou redécouvrir à la façon « ciné club » l’un des plus grands réalisateurs de l’histoire du cinéma. Premier cinéaste à avoir obtenu la Palme des Palmes au festival de Cannes en 1997, l’hommage que lui rendait la direction des cinémas salonais était également perçu par l’association comme la reconnaissance de la part de partenaires avec lesquels nous entretenons une véritable complicité depuis le début de notre aventure.

    Rétrospective Ingmar BERGMAN